L’héraldique et la passion de l’histoire dans les veines

En direct des coulisses du Château de Chillon, découvrez notre équipe de chic et de choc. Voici notre guide, François Perrochet, qui est polyglotte.

1) Cher François, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs?

Je suis un retraité, qui était médecin, souhaitant expérimenter des choses inédites ou que je n’ai jamais faites. J’habite à Veytaux, viens de Neuchâtel et ai passé ma vie jusqu’à 35 ans à Bâle. Je connais bien Schaffhouse et Genève également. Depuis 5 ans maintenant, je suis guide au château de ChillonTM et en dehors, j’ai la joie d’être père et grand-père. J’adore l’histoire, cela me passionne. J’aime aussi la montagne, faire de la randonnée et du ski. Je m’occupe également de l’Université des seniors, Connaissance 3. En tant que président de la section Riviera, j’organise des conférences entre novembre et mars. Il me faut donc trouver de bons sujets et des orateurs.

Chillon classe (4)

2) Dites-nous tout et parlez-nous de votre fonction! Qu’est-ce que vous faites tous les jours au château? 

Comme guide de langues européennes (français, allemand et anglais), je fais des tours guidés en costume ou en uniforme aux visiteurs de beaucoup de pays différents. Je participe aux animations telles que la Nuit des Musées de la Riviera, la Chasse au trésor ou encore la Nuit de l’Epouvante. Je dirais que je suis plutôt généraliste mais j’aborde tout en fonction de ce que le château nous montre.

Pour moi, l’héraldique, la science des armes familiales ou des blasons, est passionnante. Cela a servi à s’identifier, que l’on fût aristocrate ou bourgeois, en Suisse. Quant à la Maison de Savoie, elle a possédé une seule armoirie pendant près de 400 ans, ce n’est pas rien ! Ensuite, quand les Bernois ont conquis le château, il y a eu plus de 50 armoiries différentes. Pour ma part, je possède une chevalière, comme beaucoup de Suisses, que je porte tout le temps avec les insignes de ma famille. Je ne sais en fait pas très bien ce qu’elles veulent dire. Je devrais faire une recherche approfondie ! Il y a 3 montagnes, des chevrons et deux étoiles. Le mot « rochet » a un rapport avec le rocher. (Ndlr : « Chillon » signifie aussi le « rocher » !!! Ces deux-là se sont bien trouvés.)

Les armes sont aussi un thème que j’affectionne et notamment la structure défensive. J’adore expliquer les différentes fonctions de la hallebarde.

Chillon François Perrochet main

3) Pour terminer, racontez-nous un souvenir ou une anecdote sur le château!

Avec un groupe de visiteurs, nous sommes allés voir la potence dans les sous-sols du château, près des prisons. Pour rire, j’ai demandé s’il y avait un volontaire pour tester la corde et être pendu… et un homme a répondu : « Prenez ma femme ! ».

Sinon dès que je revêts mon costume de Père Rochet, je suis photographié sous toutes les coutures par nos visiteurs et surtout par les Asiatiques qui adorent apparemment mon apparence religieuse.

Chillon classe (2)

Publicités

Une réflexion sur “L’héraldique et la passion de l’histoire dans les veines

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.