Interview: Théo Schmitt, réalisateur de « La Légende du Château de Chillon™ »

Le château de Chillon™ a inspiré un grand nombre d’artistes, tels que Lord Byron, Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo, Eugène Delacroix, Joseph Hornung ou Cosey.
Le monument historique le plus visité de Suisse continue d’intriguer et d’émerveiller, et ce, tout récemment à travers un ciné-concert inédit. Son créateur est un étudiant entreprenant et passionné qui va jusqu’au bout de ses rêves, comme dans la chanson. Rencontre de Théo Schmitt, musicologue jusqu’au bout de ses doigts!

Par Lise Leyvraz Dorier

Théo Schmitt, étudiant chef d'orchestre et créateur de "La Légende du Château de Chillon™"
Théo Schmitt, étudiant chef d’orchestre et créateur de « La Légende du Château de Chillon™ »
  • Présentez-vous, svp, qui êtes-vous ?

Je m’appelle Théo Schmitt et j’ai 26 ans. J’ai grandi dans la région de Palézieux (canton de Vaud) où je réside encore. Je termine actuellement un master de direction d’orchestre à la Haute École de Musique de Lausanne (HEMU). Malgré mes études, je suis déjà un hyperactif dans le milieu des orchestres amateurs de Suisse romande, puisque je dirige quatre orchestres : L’harmonie d’Oron, l’Avenir d’Aclens, la Jeune Garde de la Landwehr de Fribourg et depuis peu l’Orchestre QuiPasseParLà. À côté de la direction d’orchestre, j’ai une autre passion : la composition. J’ai commencé à composer pour les orchestres que je dirige, puis de plus en plus pour les diverses commandes que je reçois. Mon intérêt pour la musique de film m’a poussé à élaborer un concept original : tourner mes propres films, muet et en noir-blanc, et d’en composer la musique, à l’image de « La Légende du Château de ChillonTM ».

  • Comment avez-vous eu l’idée de ce ciné-concert autour du château ?

Mon précédent ciné-concert : Le Trésor du Léman, que j’ai réalisé et composé pour le conservatoire de Lausanne, a rencontré un vif succès. Déjà lors de sa conception j’avais l’envie d’en faire une suite. J’ai ainsi repris les deux personnages principaux, le détective Achille Navet et son fidèle acolyte Basil, pour les emmener dans une nouvelle aventure. J’avais envie de garder une attache « locale », tout en trouvant un lieu à la fois surprenant et familier. Le château de ChillonTM s’est imposé comme une évidence : Le décor est juste magique !

La légende du château de chillon making of
Tournage de « La Légende du Château de Chillon™ »
  • A quelles occasions êtes-vous venu au château de Chillon™ ?

Étant petit, je me souviens y être venu plusieurs fois, avec l’école ou avec mes parents. J’étais passionné par l’histoire et je voulais devenir chevalier ! Cela s’est accru avec l’avènement du médiéval-fantastique, comme par exemple les films Le Seigneur des Anneaux, dont je suis un fan. Mais je suis également très attaché aux magnifiques paysages de la Riviera et du Lavaux, qui m’ont inspiré plusieurs pièces de musique. Alors évidemment j’ai toujours été fasciné par ce château posé sur le Lac Léman. Ce qui est sûr, c’est que désormais je ne le verrai plus jamais de la même manière !

  • Dans quel cadre avez-vous créé la musique et le scénario ?

Tout ce projet fait office de travail de master à l’HEMU. Mais comme je suis en master de direction d’orchestre, je serai surtout jugé sur ma direction de l’orchestre durant le concert. On peut donc dire que la composition et le film sont du « bonus » !

Pour écrire le scénario, je suis venu plusieurs fois au château de ChillonTM pour m’imprégner du lieu et trouver l’inspiration, et déjà imaginer quelques scènes. Pour la composition, je le faisais à chaque fois que j’avais un peu de temps : dans les transports publics, sous la douche et même en dormant je crois ! Il y avait toujours une partie de mon cerveau entrain d’y réfléchir.

  • Pourquoi venir voir votre spectacle ?

Car c’est complétement inédit ! Contrairement aux autres ciné-concerts que l’on peut voir en ce moment, comme Star Wars ou Harry Potter, le film a été conçu pour être un ciné-concert, et cela je ne l’ai vu encore nulle part ailleurs. De plus, tout est local : le compositeur, l’orchestre et le monument ! Enfin je dirai que le mariage entre images et musiques est toujours extraordinaire, et d’assister à un ciné-concert avec orchestre symphonique et chœur, c’est des frissons garantis !

Pour être plus crédible avec le film noir-blanc et muet, le film se passe donc dans les années 1930. Cela colle vraiment bien avec le style parfois burlesque que je voulais pour le film. De plus, cela m’a permis d’intégrer à la musique quelques passages swing, genre de ces années-là que j’affectionne particulièrement.

Théo Schmitt étudiant chef d'orchestre oreille
Etudiant en direction d’orchestre à l’HEMU, Théo Schmitt a créé le ciné-concert                                 « La Légende du Château de Chillon™ »
  • Est-ce une réalisation d’un jeune homme ambitieux ou rêveur ?

Certainement un peu des deux… Je dirai surtout d’un jeune homme parfois un peu inconscient ! Car je me rends compte que de vouloir réunir 100 musiciens sur scène, devant plus de 1000 personnes, pour un ciné-concert créé de A à Z, relève plus de l’inconscience que de l’ambition ! Heureusement pour moi, tout c’est bien mis en place et les gens m’ont fait confiance jusqu’ici. Ce qui est entrain de m’arriver est incroyable ! Cela fait maintenant plusieurs années que je m’évertue à réaliser les projets un peu fous qui me passent par la tête, on peut donc dire que je concrétise mes rêves. En définitive, je suis un rêveur !

  • Quelle est la réaction de votre entourage ?

Ils me soutiennent énormément ! Le fait qu’ils aient toujours cru en moi m’a beaucoup aidé à aller jusqu’au bout de ce projet. Ils savent que je ne fais pas ça sur un coup de tête car ils ont pu voir l’évolution de mes précédents projets. Beaucoup se sont investis financièrement dans ce spectacle, et je leur en suis extrêmement reconnaissant.

  • Quel est votre but dans la vie et quels sont vos prochains projets ?

J’espère pouvoir vivre de la composition et de la direction d’orchestre, ce qui est déjà le cas ! J’aimerai bien pouvoir faire voyager ce concept de ciné-concert, et pourquoi pas en réaliser d’autres ! Je projette aussi de faire un deuxième master en composition de musique de film, si possible à l’étranger, afin de découvrir de nouveaux horizons.

Merci à Théo pour s’être prêté au jeu des questions-réponses. Pour l’encourager et soutenir sa composition, voici où y contribuer: we make it.

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.